• Finally


    Mes yeux deviennent des lentilles.
    Mes paupières un déclencheur.
    Mon cerveau une carte mémoire.

    Je rencontre les gens, mais ne leur parle pas.
    Je leur vole un petit bout d'eux.
    Je cligne des yeux et click, ils sont figés dans mon esprit.
    Mon cerveau est une carte mémoire de laquelle rien ne peut être effacé.
    Elle ne s'efface pas. Je n'oublie pas. Jamais.
    Et tant pis si ça fait mal.
    Et merde qu'est-ce que ça fait mal.

    Il y a le révélateur chimique pour les photos.
    Mais pour les humains, il n'y en a encore aucun qui révèle tout.
    On ne connait jamais les gens.
    A part ceux qui ouvrent leur coeur avec passion, dévotion, voire amour,
    Tous cachent, mentent, blessent. (oublient)



  • Commentaires

    1
    Lundi 5 Novembre 2007 à 12:04
    Inkstarz
    C'est si vrai, et si beau. J'espère ne pas être de ceux qui cachent, mentent, blessent.
    2
    ar
    Lundi 5 Novembre 2007 à 17:01
    &
    moi je n'oublie pas........
    3
    seb
    Vendredi 9 Novembre 2007 à 10:44
    bon
    c'st pas con ce que tu dis de temps en temps lol! moi maintenant je ne cherhce plus a comprendre car le mensonge et les liens d amitié sont fragilisé par les petites parole de pauve personne qui ne peuvent pas faire autrement que de dire des choses sur les autres...dans quel monde sommes nous..?un monde cruel , sans liens puisssant entre deux etre, car personne veut faire des efforts pour l'autre... reste qu'il y a des exception et je pense qu'entre nous ça en est une! a plus ma poule
    4
    --
    Vendredi 16 Novembre 2007 à 00:39
    I guess I'll never know
    if forgetting is a blessing or a disadvantage. Pure bliss or nightmare.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :